Discours de François Hollande chez les francs-maçons pour les 300 ans de la secte

« Il est le premier président de la Vème République en fonction à se rendre au siège de la loge maçonnique du Grand Orient de France.

Il n’est pas en campagne et, pourtant, il multiplie les déplacements. Après une visite à Disneyland samedi 25 février, marquée par ses déclarations en réponse à Donald Trump, François Hollande était attendu ce lundi 27 février [2017] au siège du Grand Orient de France, la plus grande obédience maçonnique, située rue Cadet à Paris, révèle François Koch, journaliste et auteur du livre Le vrai pouvoir des francs-maçons. » (Source et suite : rtl.fr)

(retranscription partielle et annotée sous la vidéo)

Extrait retranscrit et annoté par lepointsurlesi.info :

[…]

Depuis d’un demi-siècle, initiés et profanes se retrouvent entre ces murs pour dialoguer, pour réfléchir, pour bâtir une République plus forte, plus humaine, plus fraternelle, et pour faire que, avant chaque moment décisif de notre histoire, vous puissiez aussi vous exprimer. Et nous sommes à la veille d’un moment important de notre vie publique. Et si vous n’y participez pas directement, vous faîtes en sorte que les réflexions que vous avez portées ces derniers mois puissent se retrouver dans la délibération publique de manière à inspirer des textes qui demain seront les lois de notre pays. -> donc les textes de lois ne sont pas librement rédigés par les personnes qu’on élit, mais par une société secrète non élue.

[…]

Vous conservez des souvenirs précieux de 3 siècles d’histoire, d’histoire, d’idées, de combats menés par les francs-maçons de France et aussi partout dans le monde car la FM est un mouvement représenté sur tous les continents.

[…]

Il est vrai que la FM est intimement liée à l’histoire de France, avant même la République. Non pas parce que les francs-maçons auraient été la force secrète, occulte à l’œuvre derrière tous les événements, mais plus simplement parce que beaucoup de francs-maçons y ont joué un rôle éminent au nom d’une éthique qui les prédisposait à l’action et parce que leurs valeurs les conduisaient vers le progrès.

[…]

La Franc-Maçonnerie n’a pas fait la Révolution Française mais elle l’a préparée. (tout est dit. Elle a préparé le renversement de la monarchie et la rupture avec le divin, en faisant monter la pression entre les hommes jusqu’à ce que cela pète) Beaucoup de maçons furent ensuite à la fois des artisans des grands textes de la Révolution Française mais également des victimes des déchirements des temps, des purges de la Terreur, l’embrigadement de l’Empire, la répression de la Restauration. Tout au long du XIXe siècle, les maçons se battent pour l’avènement de la République.

[…]

La plupart des lois de liberté adoptées entre 1870 et 1914 ont été réfléchies et travaillées dans les loges : l’autorisation des syndicats (des syndicats sectaires œuvrant pour leur bien personnel et non l’intérêt général, servant de catalyseur aux exaspérations mais inefficaces face aux politiques générales de démantèlement des industries car complice et soutenant les politiciens à l’origine de cette désertification), le droit d’association, la liberté de la presse (cette presse majoritairement détenue par quelques milliardaires, Bernard Arnault, Serge Dassault, Patrick Drahi, Vincent Bolloré… voir des articles sur internet), ont été autant de progrès (hum hum, quels progrès effectivement !!) d’abord soutenus par les Francs-maçons. Puis le grand combat pour la laïcité.

[…]

J’aurais pu aussi évoquer l’histoire plus sombre de tous ceux qui ont voulu remettre en cause ce que vous êtes, et qui ont toujours cultivé les mêmes calomnies, les mêmes fantasmes, (c’est bizarre hein, les mêmes affaires, les sacrifices d’enfants, la lettre d’Albert Pike annonçant les 3 guerres mondiales, la doctrine luciférienne, la création d’ennemis artificiels par le financement détourné et l’armement (Hitler, Al Quaïda, Daesh…) pour justifier des bouleversements meurtriers en réponse (guerres)…) au nom d’un complotisme qui n’a rien perdu, hélas, de son actualité. (Mieux vaut prévenir que guérir) Il suffit de cliquer sur internet pour immédiatement voir resurgir les conspirateurs, c’est-à-dire tous ceux qui pensent que vous êtes ici en train de préparer je-ne-sais quel complot, je-ne-sais quelle organisation, je-ne-sais quelle préparation, tout cela est parfaitement ahurissant, mais hélas propagé, cultivé, diffusé. Cela porte plusieurs noms : Nouvel Ordre Mondial, République mondiale. Ordo ab chao. L’ordre à partir du chaos. Une monnaie mondiale annoncée depuis 1998 pour 2018. Plein d’idées de mondialisation merveilleuses mais dont les moyens pour y parvenir sont inhumains. Prôner la liberté pour mieux assouvir l’humanité, mieux gérer le bétail.

[…]

Tout ce qui sépare, divise, oppose, est contraire à cette valeur de fraternité. C’est certainement pour ça que dès notre plus jeune âge, on nous inocule la croyance qu’il faut être « de droite » ou « de gauche », comme s’il n’y avait pas un chemin où chacun peut se retrouver, tout simplement celui du bon sens, de l’harmonie. Cette bipolarisation des esprits, cet axe de lecture de toute élection en mode droite/gauche est une des plus grandes divisions que nous « offre » cette fabuleuse République maçonnique…

[…]

Vous avez aussi voulu penser les mutations inouïes que les nouvelles technologies du vivant nous laissent deviner. Et c’est ce qu’on appelle le transhumanisme ou « l’homme augmenté ». C’est une question redoutable : jusqu’où permettre le progrès ? […] Comment faire que nous puissions maîtriser ces graves questions éthiques. Ce qui est en jeu c’est l’idée même d’humanité, de choix, de liberté, alors face à ces bouleversements, que certains espèrent, que d’autres redoutent, le regard de la franc-maçonnerie est une boussole tout à fait précieuse dans cette période et une lumière qui aide à saisir les enjeux et à y répondre. C’est effectivement une question redoutable et je doute que les réponses de la franc-maçonnerie iront dans le sens de l’humanité. Allons nous cesser cette tendance au puçage, à la traçabilité et tout et de tout le monde ? Est-ce que ces morgellons existent réellement et si oui quelle est donc la finalité de cette nanotechnologie invasive qui serait en chacun de nous ? Transformer ce qui nous constitue pour nous déconnecter complètement de la nature ? Beaucoup de questions se posent.

[…]

La République, vous avez fait en sorte qu’elle puisse être ce qu’elle est aujourd’hui, et c’est le sens de ma présence, qui est simplement une démarche de reconnaissance pour ce qui a été apporté, générations après générations.

[…]

C’est cette espérance que vous portez depuis 3 siècles : une société plus juste, une volonté de bâtir un monde plus fraternel.

Nous sommes, je le disais, dans des périodes tumultueuses, au plan international, où l’ordre que nous avions connu – qui n’était pas sans désordre – était néanmoins maîtrisé. Période de tumulte où l’Europe que nous avions voulue – même si pour beaucoup elle ne correspondait pas nécessairement aux attentes – semble elle aussi être en train d’être défaite. Nous sommes dans une période également décisive puisque nous aurons à faire un choix qui fera que notre pays pourra avancer dans un sens, où reculer si c’était une option. Mais il y a pire que cela, il y a ce qui pourrait mettre en cause la République elle-même : ses idéaux sûrement, son organisation vraisemblablement, sa manière avec laquelle elle considère l’être humain. Et chacun doit prendre sa responsabilité : le Président de la République – je le suis jusqu’au mois de mai prochain et je serai pleinement dans ce combat pour la République, au delà même des sensibilités, pour que nous puissions être sûrs que tout aura été dit pour que les choix puissent être éclairés et pour ne pas avoir pêché par indifférence ou par silence. On dit que souvent le mal se fait non pas simplement par ceux qui le commettent mais par ceux qui se taisent devant les actes qui peuvent avoir cette conséquence alors oui chacun a à prendre sa responsabilité mais je sais ce que vous aussi vous aurez à faire. La République, je l’ai dit, sait ce qu’elle vous doit, et je sais aussi que vous serez toujours là pour la défendre et je serai moi aussi, au-delà même de ma fonction, toujours là pour prendre cette responsabilité. Le choix entre la République et la dictature n’est pas un vrai choix, alors il ne faut pas venir dire « ah on vous l’avait dit, il ne fallait pas voter pour Marine Le Pen, c’est le chaos assuré » car c’est un chaos organisé par tous les défenseurs de cette République depuis des décennies et qui poussent les gens à l’extrême. Non, le vrai choix, c’est un système démocratique direct (tout l’inverse de la République donc) où on demande son avis au citoyen et où on le prend en compte, où on ne part pas en guerre sans faire un référendum avant, un système où le pouvoir n’est pas concentré dans les mains d’1% qui gèrent – très mal – l’avenir des 99% autres.

[…]

Vive la République, Vive la France. Taratata. Vive l’humanité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s