L’Ordre de Saint-Jean des Frères d’Asie et d’Orient, un ordre méconnu

Les Frères asiatiques, ou de leur nom complet Ordre des chevaliers et frères de St. Jean l’Evangéliste d’Asie en Europe sont une obédience maçonnique allemande fondée en 1782 après le convent de Wilhelmsbad par Hans Heinrich von Ecker und Eckhoffen et son frère Hans Karl von Ecker und Eckhoffen.

Source & suite : fr.wikipedia.org

« À propos de l’Ordre de Saint-Jean des Frères d’Asie
et d’Orient, un ordre peu connu mais plus important
que celui des Illuminés de Bavière »

De notre estimé confrère trianglenoir.info

« L’Ordre de Saint-Jean des Frères d’Asie et d’Orient fut fondé en 1782 par plusieurs disciples de Sabbataï Tsevi, dont le frankiste Moses Dobruška, alias Franz-Thomas von Schönfeld, et Ephraïm Josef Hirschfeld. Selon l’historien israélien Jacob Katz, cet ordre, qui était le plus important de son époque en raison de son rayonnement et de son influence, avait été fondé pour élever l’enseignement de la franc-maçonnerie à un niveau supérieur. [1]

Selon Gershom Scholem, on y enseignait une idéologie consistant en un « amalgame de principes tirés de sources chrétiennes et juives. Les idées de Sabbatai Zevi et de la Cabale se trouvaient mêlées aux doctrines théosophiques chrétiennes. » [2]

Frater Acher, auteur du site Theomagica, a cherché les différentes influences au sein de l’Ordre, en consultant notamment des documents de première main. On y retrouve les faux messies Jacob Frank et Sabbataï Tsevi, mais aussi le théosophe Jacob Boehme ou l’illuministe Louis-Claude de Saint-Martin… [3] Dans son livre sur la maçonnerie égyptienne, la Rose-Croix et la néo-chevalerie, Gérard Galtier notait déjà qu’il était assez vraisemblable que les fondateurs sabbatéens des Frères Initiés de l’Asie eurent des liens avec de nombreux promoteurs de la Maçonnerie occultiste au XVIIIe siècle, comme Martinez de Pasqually, Cagliostro ou le Frère Waechter de la Stricte Observance Templière. [4]

asiatiques-fm

Un autre chercheur, membre d’une loge maçonnique américaine lui, a fait des recherches sur l’influence postérieure de l’Ordre de Saint-Jean des Frères d’Asie et d’Orient, en consultant, entre autres, les archives de la Golden Dawn. Selon lui, l’Ordre influença de nombreux mouvements ésotériques, dont la Golden Dawn, Memphis-Misraim, l’Ordo Templi Orientis, la Societas Rosicruciana in Anglia, le Rite écossais ancien et accepté de la franc-maçonnerie, ainsi que divers ordres rosicruciens ! [5]

asiatic-fm

Bref, les Frères Initiés de l’Asie semblent avoir joué un rôle important dans l’histoire des sociétés secrètes, et même dans l’histoire tout court. En effet, ils furent très influents lors de la Révolution française par exemple, bien plus que les Illuminés de Bavière de Weishaupt dont l’influence est surestimée selon Charles Novak. [6]

Toujours selon Novak, les patriarches des plus grandes familles juives d’Allemagne, dont certaines furent à l’origine des premières institutions bancaires allemandes ou européennes, comme les Rothschild et les Warburg – deux familles qui jouèrent un rôle important dans l’histoire – firent partie de l’Ordre de Saint-Jean des Frères d’Asie et d’Orient. [7]

Après la disparition de l’Ordre, les Frères initiés de l’Asie survécurent dans la loge de Saint-Jean de l’Aurore Naissante – ou « L’Aurore naissante », titre d’un livre de Jacob Boehme -, une loge fondée vers 1807 par Ephraïm Josef Hirschfeld à Francfort. Cette loge fut reconnue par le Grand Orient de France en 1807 [8] et par la Grande Loge Unie d’Angleterre en 1817. [9] « Elle eut comme premier vénérable maître un collaborateur des Rothschild, Siegmund Geisenheimer. Les historiens Jacob Katz et Paul Arnsberg ont montré qu’elle réunit en son sein pratiquement toutes les grandes familles de la vieille communauté juive de Francfort ainsi que celles qui ont connu une ascension sociale rapide – les Hanau, les Goldschmidt, les Rothschild, etc., en particulier leurs plus jeunes membres. » [10] »


[1] Jacob Katz, Juifs et francs-maçons en Europe. 1723-1939, Les Éditions du Cerf, 1995.

[2] Jacob Katz, Juifs et francs-maçons en Europe. 1723-1939, Les Éditions du Cerf, 1995.

[3] Frater Acher, « An essay on the Order of the Asiatic Brethren, Theomagica, http://theomagica.com/on-the-occult-order-of-the-asiatic-brethren/, consulté le 22 décembre 2016.

[4] Gérard Galtier, Maçonnerie égyptienne, Rose-Croix, Néo-Chevalerie, Éditions du Rocher, 1989, pp. 169-171.

[5] WB R. Gregory Starr, « ASIATIC BRETHREN : Esotericism, Intolerance, and Conspiracy in the Age of Enlightenment », « Papers and Presentations », Enlightenment Lodge No. 198, http://enlightenment198.com/masonic-education/articles/, consulté le 15 décembre 2016.

[6] Charles Novak, Jacob Frank, le faux messie, L’Harmattan, 2012, pp. 123-124.

[7] Charles Novak, Jacob Frank, le faux messie, L’Harmattan, 2012, pp. 78-79.

[8] Jean-Philippe Schreiber, « Juifs et franc-maçonnerie au XIXe siècle. Un état de la question », Archives Juives, 2/2010 (Vol. 43), p. 30-48. À lire en ligne :  https://www.cairn.info/revue-archives-juives-2010-2-page-30.htm

[9] Jean-Pascal Ruggiu et Nicolas Tereshchenko, « Introduction Historique du Temple Ahathoor N° 7 de Paris », Hermetic Order of the Golden Dawn, http://www.golden-dawn.com/eu/displaycontent.aspx?pageid=109-historique-du-temple, consulté le 23 décembre 2016.

[10] Jean-Philippe Schreiber, « Juifs et franc-maçonnerie au XIXe siècle. Un état de la question », Archives Juives, 2/2010 (Vol. 43), p. 30-48. À lire en ligne :  https://www.cairn.info/revue-archives-juives-2010-2-page-30.htm


 

Connexe, sur Triangle Noir :

Connexe, sur l’Amer Dessous des Cartes :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s