Revue l’Initiation : « Les origines juives de la Franc-maçonnerie »

Le magazine « L’Initiation » N° 36 et son dossier consacré aux « origines juives de la Franc-Maçonnerie » :

Vous pouvez consulter sur le site du magazine une partie de ce dossier : (Source disparue) magazinelinitiation.com

L’ensemble de croyances et de pratiques auquel les Francs-maçons donnent le nom de « Mystères » a existé dans de nombreux pays et sous de nombreuses formes, qui influencèrent toutes plus ou moins la Franc-maçonnerie. Mais, malgré l’étendue de leur dissémination, on peut constater leurs origines communes par le fait qu’elles possédaient une structure toujours identique -même si des divergences pouvaient apparaître sur des questions secondaires. Les rites francs-maçons modernes se rattachent néanmoins d’une façon toute particulière à la culture juive, qui elle-même puise son origine dans l’Egypte antique…

Dans les temps anciens, tout comme aujourd’hui, le Fr. qui désirait se rendre dans une autre Juridiction que la sienne devait pouvoir s’identifier à la porte de la loge : car quelles qu’aient pu être les différences externes entre les rituels, les symboles restaient toujours les mêmes -ce sont eux qui constituaient les clés des pouvoirs sacramentaux à l’œuvre derrière tous les systèmes de Mystères, quels qu’ils fussent.

Bien que les rites francs-maçons modernes proviennent essentiellement d’Egypte -comme en témoignent de nombreux ouvrages de référence- ils nous parvinrent principalement par l’intermédiaire des Juifs. Ainsi, la tradition qui influença le plus la Franc-maçonnerie moderne est celle des Mystères judaïques. D’ailleurs, une grande partie des cérémonies et des symboles maçonniques contemporains possèdent encore un aspect liturgique judaïque.

Les bâtisseurs du Temple de Salomon

Une partie des pouvoirs intérieurs et des rituels égyptiens fut fidèlement transmise de génération en génération, depuis l’époque de Moïse jusqu’à l’accession du roi Salomon au trône de David, son père. La tradition que conserve la Bible est loin d’être inexacte, malgré les exagérations et les erreurs contenues dans les récits qui parvinrent jusqu’à nous, et l’oubli de la signification intérieure de leurs symboles. Le roi Salomon semble avoir été un homme doté d’une force de caractère hors du commun, versé dans les sciences occultes, et la grande ambition de sa vie fut de rassembler son peuple dans un royaume fort et respecté, capable d’être une voix influente parmi les nations voisines. C’est à cette fin qu’il construisit le temple à Jérusalem, pour qu’il devienne le centre du culte religieux de son peuple ainsi qu’un symbole de leur union nationale. Peut-être que ce temple ne fut pas aussi magnifique que le rapporte la tradition, mais le roi en était néanmoins extrêmement fier, estimant qu’il s’agissait de l’une des grandes réalisations de son époque.

Source : gadlu.info


Connexe :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s