Exposé sur la franc-maçonnerie par Michel Deseille

Michel DeseilleConférence sur la franc-maçonnerie par Michel Deseille, professeur d’histoire, écrivain et chercheur en civilisations anciennes et modernes en relation avec l’ésotérisme.

« La Franc-Maçonnerie, un ordre initiatique discret prônant le développement moral et spirituel de l’homme et de la société mais faisant l’objet d’interrogations et de controverses »

Une présentation fort intéressante de cette conférence :

Si je la partage aujourd’hui avec vous, c’est qu’elle est riche en enseignements et permet d´avoir une vision réaliste de cette société secrète, qui contrairement à ce que l’on croit, ne constitue pas un bloc monolithique, mais se compose tel un arbre de nombreuses branches, ou obédiences, toutes différentes entre elles, et qui s’occupent aussi de sujets différents. Cette diversité en surprendra donc plus d’un, en particulier les théoriciens du complot en herbe qui voient l’institution maçonnique comme une secte unique, cohésionnée, unifiée dans l’adoration de Satan et dévouée à l´avènement du Nouvel Ordre Mondial. Certaines loges ne s’occupent que de l’étude de la Géométrie Sacrée. D’autres s´occupent d´un aspect plus social, ou devrai je dire plus socio-technologique, c’est à dire l´utilisation des sciences, des connaissances, et leur applications pratiques dans le but de faire progresser la société. D’autres loges, en revanche, s’occupent exclusivement de sujets politiques, il s’agit là des loges auxquelles appartiennent ceux qui veulent diriger le monde et le façonner à leur idéologie: banquiers, politiciens, industriels, un club d’amis qui s’entraident pour créer un vaste réseau qui navigue occulte aux yeux du grand public et dirige les nations. C’est dans ce type de loges que se forgent le Nouvel Ordre Mondial… celles-là même qui configure l’image de la Maçonnerie dans la tête de gens.

En fait, en parlant au téléphone avec Marie Roca, l´autre jour, sur ce sujet bien précis, elle m´a fait rendre compte que l´histoire de la Maçonnerie répétait celle de l´Atlantide. Tout au long des siècles, des hommes comme Benjamin Franklin, Swendenborg, Newton et d´autres maçons ont développés de nouveaux moyens scientifiques destinés à éclairer l´Humanité. Certains, comme Newton, étaient profondément religieux et chrétien: celui-ci essaya tout au long de sa carrière à trouver le code occulte mathématique de la Bible. Ce n´est un secret pour personne que la Maçonnerie est à l´origine des Lumières. Les Lumières, ou la Pensée Rationaliste, Cartésienne, est la prolongation directe des efforts réalisés pendant la Renaissance pour faire renaître le Savoir et dissocier la Connaissance du monde religieux. Je suit régulièrement le blog « Le Grand Réveil » de Mr. Dalencourt, bien qu´étant athée moi-même, plus pour les commentaires que pour le contenu que je trouve parfois tiré par les cheveux, car le monde prophétique me passionne, m´enthousiasme: pouvons-nous, dans une certaine mesure, prévoir ou voir le futur? C´est là un sujet que je ne vais pas aborder maintenant, car il nous éloignerai de notre propos originel. La théorie de Mr. Dalencourt consiste à voir l´Humanisme comme une religion où l´Homme s´est divinisé et prends la place de Dieu. C´est très intéressant d´ailleurs de voir comment il aborde ce sujet depuis le prisme religieux et non depuis un prisme idéologique, voir philosophique. Cela étant dit, cette inimitié entre l´Église et la Maçonnerie peux même se remonter au temps de la Renaissance, lorsque l´Église empêchait le monde d´avancer au niveau des connaissances, des technologies, obligeant des artistes comme Léonard de Vinci ou Michel-Ange à disséquer des cadavres au péril de leur vies afin d´apprendre l´anatomie, condamnait Copernic et Galilée pour ses découvertes, etc. On comprend donc que l´esprit théiste ne collait pas forcément avec l´idée d´avancée scientifiques destinées à changer la société et la mentalité des gens, même si, comme je l´ai dit, la Maçonnerie en tant que telle est très variée et regroupait des hommes qui croyait en Dieu, mais aussi en la Science.

On ne peut nier à Mr. Dalencourt qu´après la Révolution, la République Française implanta un système scolaire reléguant le religieux à la sphère privée et qui privilégiait les valeurs de l´étude, du rationalisme, de la science, et aussi, des valeurs de la République, valeurs toute maçonniques. Depuis le XVIIIème siècle, jusqu´à nos jours, il s´est creusé un fossé entre les valeurs religieuses, l´Église, et ceux qui ont choisis la Science comme source de connaissance. Au vu de l´histoire de l´Église et de son obsession pour empêcher le progrès, un sentiment de rejet s´est développé entre ces deux groupes, et la laïcité à l´école à favorisé l´athéisme, ce qui n´est pas une mauvaise chose, puisque ce n´est que libéré de ses chaînes que l´Homme peut penser par soi même. L´idéologie même de la Maçonnerie peut être résumée par une seule image, celle de Prométhée, l´humain qui a volé le feu (la connaissance) aux Dieux, mythe que l´on retrouve dans la figure de Lucifer, qui permet à l´Homme d´acquérir la Connaissance en mordant la pomme. C´est là que le bas blesse pour l´Église, car aux yeux du Vatican, en cherchant à savoir, à connaître, l´Homme cherche à percer les secrets de la divinité et par la même a être comme elle, et à la remplacer: péché d´orgueil! De façon sarcastique, les maçons, pour provoquer l´Église, ont remplacé Prométhée par Lucifer, bien que celui-ci puisse être vu au Rockfeller Center à New York:

DSC_7767

Celle-ci n´a pas tardé à les déclarer adorateurs du Diable et ennemis de l´Église. Ce qui ne veux pas dire qu´il n´y ai pas d´adorateurs de Satan dans la maçonnerie, puisque toutes les religions y sont permises. Pour en revenir donc à mon propos initial, la République à éliminée l´Église de la sphère politique et des centres de décisions (ce qui, à mon sens, est une bonne chose), mais l´athéisme ou le laïcisme qui ont remplacés le système de valeurs traditionnels, n´ont pas été à même de le remplacer par un autre système d´éthique aussi élevé que l´antérieur. C´est là que la réflexion de Marie Roca prends tout sons sens, l´histoire de l´Atlantide nous parle en effet d´une civilisation qui attire sur elle-même le malheur car elle pratiqua une science sans conscience. En ce sens, nous en sommes à un point où ces valeurs de progrès, ces valeurs maçonniques, ont permis à l´Homme changer le code génétique, le climat, créer de nouvelles formes de vie grâce à l´ingénierie génétique ou à l´avènement des intelligences artificielles. On nous annonce des clonations thérapeutiques, des nano-robots capables de nous guérir mais peut-être aussi de nous contrôler. Le Big Data est un outil fantastique permettant de synchroniser les ressources et les optimiser, mais c´est aussi l´embryon de Big Brother.  Les scientifiques qui ont modifiés une plante pour la première fois pensaient sans doute pouvoir créer une espèce ayant besoin de moins de ressources, d´eau, et résoudre ainsi les problème de faim dans le monde. Mais d´autres virent là le moyen de mettre en esclavage l´humanité, en imposant leur semences terminator et en contrôlant de ce fait la population mondiale grâce à l´aliment. Les scientifiques qui ont altéré le premier génome pour créer les médicaments du futur sont peut être aussi ceux qui ouvriront la boîte de Pandore de l´eugénisme. Il s´agit d´une question d´étique. Marie à raison: nous revivons l´histoire de l´Atlantide. Et je me rends compte, maintenant, qu´il ne s´agit pas des « bons » contre les « mauvais », mais simplement de replacer l´éthique et de haute valeurs morales dans notre société, car celles-ci ont disparues avec la disparition du carcan religieux. Nous sommes devenus une société hautement évoluée technologiquement mais qui s´est énormément appauvrie spirituellement: nous nous vautrons dans la complaisance et le matérialisme, nous adorons le veau d´or, le Dieu Argent, nous avons remplacé le Christ par le billet de banque.

Je ne plaide pas pour un retour au religieux, qui ne peux être que néfaste. Mais nous devrons tôt ou tard faire face à cette misère spirituelle, à ce défaut éthique qui fait que les projets soient lancés en ne tenant compte que du facteur économique sans tenir compte des conséquences pour l´Homme, la société, notre planète, les écosystèmes. Il ne faut pas être religieux pour avoir une conscience et réfléchir aux conséquences de ses actes, il ne faut pas adorer un dieu quelconque pour aimer son prochain, respecter la vie, chérir ce fragile écosystème qui nous entoure et duquel nous faisons partie. La vie se développe sur Terre au prix de beaucoup d´efforts, pensons à un arbre qui met 40 ans à pousser mais peu être coupé avec une tronçonneuse en l´espace de quelques minutes, pensons à ces maman éléphants qui passent des années à transmettre leur connaissances aux éléphanteaux mais qui ne pourront plus le faire car assassinées pour leur ivoire. Cela vaut-il réellement la peine? Faut-il croire en quelque chose pour avoir un cœur, une conscience, pour réfléchir?

Sur ce, je vous laisse savourer cette fabuleuse conférence de Mr Deseille.
Yannick Sanchez.

Source du texte

Advertisements

Une réflexion sur “Exposé sur la franc-maçonnerie par Michel Deseille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s