Le prof violeur pédophile R. Farina est lui aussi un franc-maçon du Grand Orient de France

RomainFarina (2)Le directeur d’école de Villefontaine avait été condamné en 2008 à six mois de prison avec sursis pour détention d’images pédopornographiques. Mais il a pu continuer à exercer son métier au contact des enfants !?! Depuis, plusieurs dizaines de parents ont porté plainte contre le pédéraste qui faisait gouter sa queue à ses élèves aux yeux bandés, dans le cadre de la semaine du gout (sans jeu de mots de mauvais.. gout, hélas). Une affaire qui éclate au sein d’une série noire de découvertes de pédophiles dans l’institution scolaire. (voir la triste revue de presse 2015)

Il était franc-maçon, lui aussi

RomainFarinaCertains aimeraient que nous arrêtions les « stéréotypes » mais la franc-maçonnerie est un beau repère de pédocriminels, quoi qu’on en dise :

« Romain Farina est ce directeur d’une école élémentaire de Villefontaine (Isère) inculpé pour pédophilie et interné depuis le 25 mars 2015 pour le viols de plusieurs enfants âgés d’à peine six ans qui avaient été confiés à son autorité scolaire. Ce pervers récidiviste, déjà condamné en 2008 pour recel d’images pédopornographiques, a défrayé la chronique au vu de l’abomination de ses crimes. Cependant, les médias occultent généralement que Romain Farina était un franc-maçon membre du Grand Orient de France (GODF). La « Chambre suprême de justice maçonnique » de son obédience l’a suspendu «de ses droits et qualités maçonniques» «à titre conservatoire, temporaire et exceptionnel». Que du beau monde ! » (Source)


Pédophilie à Villefontaine : le directeur d’école visé par 55 signalements

« Depuis la mise en examen du directeur d’école de Villefontaine, 44 mineurs ou leurs parents se sont manifestés. Selon le procureur de Grenoble, ces mineurs ont été auditionnés ou ils le seront prochainement. Mis en examen pour des faits de viols concernant onze élèves à ce jour, Romain Farina, le directeur d’école de Villefontaine (Isère) pourrait avoir fait bien plus de victimes. » (Source et suite)

A 18 ans, une ancienne écolière se souvient encore des « ateliers de goût »

RomainFarinaClasse« Ce qui est plus inattendu, c’est le paravent au fond. Il est réservé à des animations organisées entre les leçons, notamment un « atelier du goût » instauré certains jeudis après-midi, depuis décembre. Les élèves y participent par petits groupes. Le directeur bande les yeux des enfants et ils doivent reconnaître les goûts, à l’aveugle : pâte à tartiner, miel, yaourt, confiture de fraises… Sans le savoir, ils répondent à des devinettes obscènes et sont même photographiés en secret. La scène va se reproduire pendant trois mois, jusqu’à ce que, le jeudi 19 mars, une petite fille soulève son bandeau. « Elle s’est levée, raconte Raymond Feyssaguet, et elle est allée voir par curiosité derrière le paravent. » Le soir, elle a raconté, avec ses mots à elle, l’agression d’une de ses camarades. Le lendemain matin, à 7 h 30, les deux premières victimes étaient à la gendarmerie pour déposer plainte. » (Source et suite)

Comment un condamné pour pédophilie a pu rester directeur d’école ?

« Dominique Verdeilhan tente d’expliquer comment la justice et l’Éducation nationale ont laissé un directeur d’école en Isère condamné pour détention d’images pédopornographiques en 2008 garder son poste. »

elise-lucet-francinfo-pedophile-ecole2015


Romain Farina, le directeur pédocriminel récidiviste de Villefontaine, candidat socialiste en 2008

pedocriminel-pedophile-romain-farina« Jeune nation a dénoncé à de multiples reprises les agissements du système cachant les noms des criminels issus de la caste médiatico-politique quand les mêmes pseudos journalistes dénoncent, parfois avec les adresses, les identités de simples mis en cause et parfois même de personnes innocentées par la justice dans le seul but de leur nuire. C’est à nouveau le cas après les révélations sur les agissements d’un pédocriminel récidiviste. Pourtant des détails permettant d’identifier l’individu ont été diffusés à travers les journaux. D’autre part, très rapidement, son nom a disparu du site internet de l’académie de Grenoble comme du site de la mairie de Villefontaine. (…)

C’est donc sciemment qu’un dangereux criminel, récidiviste déjà condamné et ayant avoué, a en partie été protégé. S’agit-il de protection politique grâce à ses liens avec la gauche et le pouvoir, lui qui fut candidat socialiste ? Bénéficie-t-il des protections de la communauté juive via sa femme, issue de la communauté de Villeurbanne ? Cela est-il dû au réflexe corporatiste visant d’une part à ne pas exposer un « collègue » et de protéger l’institution des questions gênantes ? Ces faits sont d’autant plus troublants qu’il est difficilement imaginable qu’un tel malade a seulement commencé à agir en décembre 2014. » (Source et suite)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s