Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire

maconnerie-et-sectes-secrcetes-le-cote-cache-de-lhistoire-epiphaniusPar Epiphanius

« Honoré de Balzac, qui lui aussi était martiniste, écrivait dans son roman Les illusions perdues : il y a deux histoires : l’histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée, l’histoire « ad usum delphini » et l’histoire secrète, où se trouvent les causes véritables des événements, une histoire honteuse.

« Cette histoire honteuse » souvent ruisselante de sang, est l’objet de ce livre qui décrit de façon détaillée, à partir de documents sûrs, comment depuis plusieurs siècles de puissants cénacles antichrétiens (la maçonnerie, le B’nai Brith, le Bilderberg Group, la Trilatérale…) d’inspiration hermético-cabaliste, s’acharnent de façon efficace à saper et à détruire les fondements mêmes de la civilisation européenne.

Inspirée par la puissance des ténèbres, cette véritable Contre-Eglise s’est peu à peu emparée de tous les centres de pouvoir religieux, politique, économique et culturel.

Ses caractères sont ceux de la Haute Loge et de la Haute Finance : Haute Loge où domine le mage à travers l’ésotérisme et la magie qui planifie, dirige, impose des corrections de route, et Haute Finance qui, concentrant dans ses mains, chaque jour un peu plus, toutes les richesses mondiales, les oriente dans le but de la domination mondiale que poursuit la Haute Loge.

En s’appuyant sur des dizaines et des dizaines d’œuvres et de documents rares, le présent ouvrage dénonce le complot mondial, en indiquant finalement les moyens pour lutter et ne pas céder au découragement. Une œuvre de longue haleine, indispensable à tout véritable chercheur de la vérité des faits.

Extraits de la table des matières :
Lettre-préface d’Henry Coston à l’édition française – Existe-t-il des sommets subversifs occultes ? – La Gnose – Sa grande rentrée à la fin du Moyen- Age. La Cabale – Les Rose-Croix – L’assaut au trône : les Illuminés de Bavière – Action des Illuminés et leur survie – Les révolutions de 1848 – Le « Risorgimento » italien – Les sociétés secrètes européennes – Saint Yves d’Alveydre – Le Socialisme – La voie chrétienne vers la Synarchie – La révolution de 1917. La longue route du communisme – Crise, guerre, révolution : la Seconde Guerre Mondiale – Les Nations Unies et le gouvernement mondial – Pornographie, drogue, et écologie – Eglise postconciliaire et Nations Unies – Le racisme dans la stratégie des hauts initiés – Le Lucis Trust et la Nouvelle Ere du Verseau – L’initiative des Religions Unies – Structures des sociétés secrètes – Les principales associations mondialistes. »


 

En octobre 1786, la police bavaroise découvrit l’organisation [de la secte des illuminés de Bavière, dirigée par Adam Weishaupt]. (…) De la correspondance saisie émergea un programme articulé essentiellement en 6 points :

  1. Le troisième œil dans un triangleAbolition de la monarchie et de tout autre gouvernement légal ;
  2. Abolition de la propriété privée ;
  3. Abolition du droit d’héritage privé ;
  4. Abolition du patriotisme et de la loyauté militaire ;
  5. Abolition de la famille, c’est-à-dire du mariage comme lien permanent, et de la moralité familiale ; permission de l’amour libre ; l’éducation des enfants est confiée à la communauté ;
  6. Abolition de toutes les religions.

On ne peut pas ne pas voir la coïncidence parfaite, 70 ans en avance, sur le Manifeste de Marx, avec les thèses du socialisme, partisan d’une société laïciste et libertaire dans laquelle l’individu, réduit à une entité anonyme et dépersonnalisée, se fond – panthéistiquement – dans le collectif, sans aucune responsabilité envers lui-même et les autres.

Epiphanius – Maçonnerie et sectes secrètes (2005)


 Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889

Adressé aux hauts degrés de la maçonnerie de « Rite Palladique », publié par la revue anglaise « The Freemason » dans son numéro du 19 janvier 1935 :

« Voilà ce que nous devons dire aux foules : “ Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”. A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° : “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon ».

(Epiphanius « Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire », pp. 508-509)

organigramme-synagogue-satan



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s