La F∴ M∴ d’après ses documents secrets

la_franc-maconnerie_dapres_ses_documents_secrets« Il est devenu de mode de fustiger les sociétés secrètes et, particulièrement, la Franc-Maçonnerie. Malheureusement, ce bon zèle, né des événements d’hier, repose, généralement, sur quelques lectures hâtives, si bien que des erreurs et des fautes se rencontrent trop souvent dans les critiques d’adversaires des sectes maçonniques.

Il en est tout autrement pour l’ouvrage de Léon de PONCINS, La Franc-Maçonnerie d’après ses documents secrets. L’auteur y expose d’abord ce qu’est la F.·.-M.·. ; ce que sont ses principes, ses méthodes ; quelles sont les influences qui y prédominent – occultisme et rationalisme – et après avoir montré son rôle subversif, au point de vue philosophique, passe au côté politique où il montre le jeu de la secte maçonnique, d’abord en France, puis dans les pays où cette influence a été le plus apparemment néfaste : Italie, Espagne, Portugal, Autriche, Hongrie.

Enfin, l’auteur aborde la responsabilité, de la maçonnerie dans la Première – et sanglante – Guerre mondiale, qui s’éclaire ainsi d’un jour singulier. puis, après un chapitre consacré à la F.·.-M.·. anglo-saxonne (où il montre l’erreur, trop souvent émise, de son innocuité), et un autre traitant de l’influence judaïque dans la secte, l’auteur conclut avec une sévérité fondée.

Il faut souligner que la majeure partie du texte est composée de citations d’auteurs maçonniques d’une autorité incontestable, ou de documents, de même source, dont l’authenticité est absolue. Mais ce qu’il faut surtout remarquer dans l’ouvrage de Léon de PONCINS, c’est le calme, la pondérance du ton. Même là où il s’élève avec le plus de rigueur contre ses adversaires, il sait garder une modération qui donne à l’ouvrage l’allure – et la force – d’un document historique, appuyé par une argumentation irréfutable. »


Léon de Poncins

leon_de_poncinsDescendant d’une famille de parlementaires anoblis en 1696, le vicomte (de Montaigne) de Poncins était un fervent catholique de même qu’un écrivain antisémite et anti-maçonnique qui connut le succès dans les années 1930 (plusieurs de ses ouvrages furent traduits notamment en anglais, en italien et en espagnol). Dans la lignée des travaux de l’abbé Barruel et des penseurs de la contre-révolution, Poncins explique la plupart des grands bouleversements politiques et révolutionnaires de la modernité par un complot judéo-maçonnique ou par l’activité de sociétés secrètes.

Léon de Poncins collabora également à de nombreux journaux comme Le Jour, Le Figaro, L’Ami du Peuple et Le Nouvelliste; il dirigea également la revue Contre-Révolution de 1937 à 1939.

Il fut un ami d’Emmanuel Malynski, avec qui il rédigea La Guerre Occulte.

Durant le Concile de Vatican II, suite au vote, le 20 novembre 1964, lors de la troisième session, du schéma provisoire traitant de l’attitude de l’Église envers le judaïsme, Léon de Poncins a rédigé une brochure, Le Problème juif face au Concile, qui fut distribuée aux évêques avant la quatrième et dernière session. L’auteur y constatait « de la part des Pères conciliaires une méconnaissance profonde de ce que constitue l’essence du judaïsme ». Les conseils de Poncins eurent un effet notable dans la rédaction du Nostra Ætate adopté le 28 octobre 1965. (source)


Œuvres
:

* Les Protocoles des sages de Sion, Grasset, 1921, Traduction et introduction de Roger Lambelin.
* Les Forces secrètes De La Révolution, Brossard, 1928
* La Franc-Maçonnerie, puissance occulte, Brossard, 1932
* Les Juifs, maîtres du monde, Brossard, 1932
* La Dictature des puissances occultes, La Franc-Maçonnerie d’après ses documents secrets, Beauchesne et Fils éditeurs, 1934
* La Mystérieuse internationale juive, Brossard, 1936
* Le Portugal renaît, Beauchesne et Fils éditeurs, 1936
* Histoire secrète de la révolution espagnole, Beauchesne et Fils éditeurs, 1941
* Forces occultes, Édition de la Légion Française des Combattants et des Volontaires de la Révolution Nationale, 1943
* La Franc-Maçonnerie d’après ses documents secrets, Beauchesne et Fils éditeurs, 1941
* L’Énigme communiste, Beauchesne et Fils éditeurs, 1942
* Le Problème juif face au Concile, brochure, 1965
* Christianisme et franc-maçonnerie, L’Ordre Français, 1969
* Infiltrations ennemies dans l’église (avec Edith Delamare), La librairie française, 1970
* Histoire du communisme, Diffusion de la pensée Française, 1973
* Les Documents Morgenthau
* Tempête sur le monde, ou La Faillite du progrès
* Le Communisme contre la France
* La Guerre occulte, avec Emmanuel Malynski
* Les Forces occultes dans le monde moderne
* Le Plan communiste d’insurrection armée
* Espions soviétiques dans le monde
* Refusé par la presse
* Le Judaïsme et le Vatican. Une tentative de subversion spirituelle ?
* Israël, destructeur d’Empires
* Société des Nations, super État maçonnique
* Franc-maçonnerie et judaïsme, Freemasonry & Judaism: Secret Powers Behind Revolution
* Réponse au Times a propos de l’église et de la question juive

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s